Elémentaire : Chapitre 5

Publié par Dolores

Moi : Mais comment ce mur est arrivé là ?!

James : Je vous avais dit que les Égyptiens étaient forts pour faire des pièges...

Ethan : Génial, et maintenant, on fait comment pour sortir d'ici ?

Moi : Je ne sais pas, essayez de pousser le mur !

Ethan (en poussant le mur) : Ça ne fait rien du tout !!! Tu veux que je fasse quoi avec ces muscles et ce corps de lâche !

James : Gardez votre calme, cherchez une sorte de bouton ou encore une pierre qui pourrait relever le mur...

Moi : Là-haut ! Il y a quelque chose qui brille ! 

Ethan : Lance une boule de feu, peut-être que ça désactivera le mécanisme !

Moi : Je vais essayer...

Tandis que j'essayais désespérément de désactiver le mécanisme, Rosalia et les autres continuaient à écouter la petite araignée qui, en passant, n'était peut-être pas si petite que ça...

Valentin : Tu es sûre que l'on va dans la bonne direction ?

Rosalia : Tu doutes de mes pouvoirs ?!

Valentin : Non ce n'est pas ça, mais j'ai l'impression qu'on est déjà passés par ici...

Théo : C'est vrai mais c'est une pyramide, tous les murs se ressemblent... Tu devrais le savoir...

Valentin : Oui mais je suis sûr d'avoir déjà vu ces symboles...

Rosalia : Pourtant l'araignée me dit que c'est la bonne direction !

Théo : Attendez !

Valentin : Qu'est-ce qu'il y a Théo ?

Théo : Ne bougez pas, je sens la terre, il y a des vibrations qui ne sont pas normales...

Rosalia : L'araignée me dit que cela est bon signe...

Valentin : Tu es sûre ! La terre qui tremble, depuis quand c'est bon signe ?!

Rosalia : Du calme, continuons et nous verrons bien !

Théo : Oui, allons-y...

Pendant ce temps, j'essayais toujours d'atteindre ce satané point lumineux.

Ethan : Allez Blaze, tu peux y arriver !

James : Concentre toi sur le point lumineux, en fait, fais comme si tu pouvais contrôler cette boule de feu !

Moi : J'essaie, mais je commence à avoir mal aux mains...

Ethan : Vas-y prends ton temps, on te soutient et on croit en toi à 100% !

Moi : Je te remercie...

James (en faisant exprès de tousser) : Euh Hum ! Je ne voudrais pas être indiscret mais on pourrait se concentrer sur la boule de feu de Blaze s'il vous plaît !

Moi : Euh oui, bien sûr ! Je réessaye !

Je regardai alors Ethan dans les yeux et me concentrai. Je fis alors une énorme boule de feu qui détruisit le point lumineux et le mur se releva. Mais de leur côté, Valentin, Rosalia et Théo continuaient de suivre le chemin.

Théo : Rosalia, cela devient inquiétant...

Valentin : Oui, j'avoue que ça devient flippant...

Théo : Ecoutez, je ressens des vibrations de plus en plus fortes...

Rosalia : Faites-moi confiance...

Valentin : Oui, mais ce n'est pas très...

Et il n'eut pas le temps de finir sa phrase (encore une fois), que d'énormes rochers commencèrent à tomber du plafond !

Rosalia : Oh non... Courez !!!

Et pendant qu'ils se faisaient poursuivre par des rochers. Moi, Ethan et James arrivions devant une allée qui nous paraissait étrange...

Ethan : Il y a quelque chose de bizarre ici...

James : Je suis d'accord, mais comment on fait pour vérifier que ce n'est pas un piège ?

Moi : J'ai une idée !

Je pris alors un petit caillou et je le jetai devant nous, mais à peine lancé, le caillou fut pulvérisé par une centaine de flèches...

Ethan (les yeux grands ouverts) : Et maintenant ?

Moi : Il faut d'abord trouver d'où viennent les flèches !

James : Regardez, les murs ont des trous une peu partout, c'est sûrement de là que les flèches sortent...

Moi : Ok, on sait d'où elles sortent, mais comment traverser sans avoir un trou dans le tête ?

Ethan : Je ne suis pas sûr que ça va marcher mais je peux toujours essayer de faire un bouclier avec de l'eau...

Moi : Essaye, et pendant ce temps, je jetterai un autre caillou pour voir si ça marche...

Ethan : Ok.

Il mit alors les mains en avant et ferma les yeux... Puis de l'eau commença à arriver par derrière.

Moi (en jetant le caillou) : Ça marche, continue ! James passez le premier...

James : Le proverbe ne dit pas, le femmes d'abord...

Moi : On n'a pas le temps pour vos proverbes à la noix, dépêchez-vous ! Je serai derrière vous trouillard !

James : Ok, ok...

Ethan : Vite, je ne vais pas tenir une éternité !

James : Oui oui, on avance mais ce n'est pas facile, cette eau abîme mes belles chaussures...

Moi : Je n'aurais jamais cru que vous étiez aussi chochotte !

Une fois que James et moi fûmes arrivés au bout de l'allée, Ethan courut vers nous et échappa aux flèches de justesse !

Ethan (essoufflé) : Ouf ! On est enfin arrivés !

James ouvrit la porte qui se trouvait derrière lui et entra. Ethan et moi le suivîmes.

Moi : Est-ce que c'est...

James : Oui, nous sommes dans le tombeau de Toutankhamon.